histoire d'un bateau...


Nous travaillons depuis plusieurs années avec l'association A.N.G.E.S, tournée vers la recherche d’épave. Nous souhaitions trouver un endroit où la profondeur était supérieure à 40 mètres de profondeur afin de réunir les conditions idéales pour la bonification du vin. Nous devions également tenir compte des contraintes techniques, environnementales et du respect des zones de pêche.


Lors d’une plongée de routine au Nord Ouest de l’Île d’Yeu, les membres de l'association A.N.G.E.S repèrent quelque chose sur leur sondeur. Dès le premier passage, le point est déterminé : long de 15 mètres et remontant de 4 mètres. Toutes les suppositions courent : bateau, avion, etc. voire même container.


Décision est prise d'effectuer une plongée d'inspection le lendemain malgré les conditions de visibilité difficiles. Il est quasi impossible d’apercevoir quoi que ce soit, l’eau est extrêmement sombre et laiteuse. Les plongeurs finissent par approcher. L'épave du RENE-GA apparait.

vidéo de la plongée sur le RENE-GA

 

Nous sommes à 45 mètres de profondeur, le navire est encore en bon état et vide d’équipement. Il s’agit visiblement d’un navire de pêche des Sables d'Olonne, l’immatriculation est encore lisible. Le lieu semble idéal pour immerger nos caves, nous constituons un dossier pour obtenir une AOT auprès des affaires maritimes.

Cependant nous n'avions que peu d’informations sur l’histoire du bateau dont nous ne connaissons que le nom : le RENE-GA.

Nous avons entamé des recherches afin de retrouver l’ancien propriétaire, et d'en apprendre davantage sur la raison de sa présence au Nord Ouest de l'Ile d'Yeu. Il s’agit de M. MARECHAL René.


Nous apprenons également que ce bateau a eu un précédent propriétaire, il se nommait alors le POKER D’AS et appartenait à M. HERAUD André domicilié aux Sables d’Olonne. Ce dernier accepte avec joie de nous recevoir pour nous parler de son bateau.

L’ancien POKER D’AS a été construit au début des années 70 aux chantiers de Concarneau. C’est un des premiers chalutiers des Sables d'Olonne conçues en acier. M. HERAUD naviguera pendant presque 20 ans avant de le céder à M. MARECHAL.

Ce dernier le gardera pendant 4 ans, avant qu'il soit sabordé sous l’autorité des affaires maritimes. Ce sabordage est l’application du plan MELLICK.

En 1991, le secteur de la pêche est en pleine crise. Un plan est mis en place pour limiter la flotte. 55 navires de pêches Vendéens vont ainsi être envoyés à la casse.


Le 27 Avril 1994, le RENE-GA, tiré par le PETIT MOULU, est amené sur la zone où il doit être coulé. Après avoir ouvert les vannes, le bateau refuse de couler. Accroché par le mat, il va alors être couché sur le côté afin que l’eau puisse s’engouffrer. Le RENE-GA va alors rejoindre les profondeurs de l’Atlantique, sa résidence depuis plus de 20 ans maintenant...

page précédente page suivante